T’es fatigué ? Oui. Et toi ? Oui. Ok, alors je vais te dire ce qu’il faut que tu manges.

 

« Une autre tasse de café » !

-Mais c’est ton 6ème de la journée !!!

-Ouais, mais je suis fatigué….

 

La fatigue chronique peut avoir un véritable effet sur notre vie. Elle a pourtant été peu étudiée par les scientifiques. L’alimentation peut potentiellement jouer un rôle majeur. On vous donne quelques conseils.

 

Hydratez-vous !

 

Boire de l’eau n’est pas un véritable remède contre la fatigue chronique mais c’est nécessaire ! La déshydratation aggrave la fatigue. Rester hydraté est important pour améliorer ou rester en bonne santé.

 

Limitez votre consommation de caféine.

 

La caféine ne doit pas être consommé à trop haute dose. En effet, elle peu altérer la qualité du sommeil et avoir un effet contraire à celui souhaité. Limitez-vous à 3 tasses de café par jour.

 

Tenez un journal et faites des tests.

 

Un journal alimentaire est un excellent moyen de découvrir des aliments qui améliorent ou aggravent vos symptômes de fatigue. En effet, il n’y a pas de remèdes miracles ou de modèles standardisés pour lutter contre la fatigue chronique. Ainsi, il est nécessaire de réaliser des tests tout en étant accompagné par un diététicien ou un nutritionniste. Ces derniers veilleront à que vous ne développiez pas de carences.

 

Faites attention au sucre.

 

Les sucres et plus particulièrement les sucres raffinés peuvent provoquer un pic de glycémie, une sécrétion de l’insuline trop rapidement et, lors de la baisse de ce taux, provoquer une hypoglycémie et une fatigue soudaine importante. Ainsi, mieux vaut privilégier les aliments naturellement sucrés ou les sucres alternatifs. Vous pouvez voir notre article à ce sujet.

 

Foncez sur les légumes !

 

Faîtes le plein de légumes et de nutriments essentiels. Bourrés de polyphénols ou les flavonoïdes ou encore de caroténoïdes, les légumes sont des sources d’antioxydants merveilleux ! Faites attention avec les FODMAP si vous êtes atteint du syndrome du côlon irritable.

 

Evitez les aliments ultra transformés.

 

Les aliments ultra transformés contiennent généralement moins de nutriments que les aliments bruts. Par ailleurs, ils contiennent souvent des additifs alimentaires qui peuvent avoir des effets sur l’organisme et accroitre la fatigue. Enfin, ils peuvent contenir beaucoup de sucre et de sel. L’application Siga.Care analyse le degré de transformation des aliments et peut être une aide précieuse.

 

 

Tentez des repas plus restreints mais plus fréquents.

 

De nombreuses personnes souffrant de fatigue chronique se sentent souvent trop fatiguées pour manger ou n’ont pas faim. Il peut être bénéfique de privilégier des petits repas et d’ajouter de petites collations entre chaque repas. Cela peut aider à mieux répartir votre énergie.

 

Complétez votre alimentation avec des graisses saines.

 

Une pincée de noix, quelques tranches d’avocat ou quelques truites : il peut être facile d’ajouter des graisses saines tels que des acides gras oméga-3 tout au long de la journée.

 

Les graisses saines sont importantes pour la santé du cerveau et du cœur, et elles peuvent également aider à réduire l’inflammation.

 

Vérifiez que vous n’êtes pas carencé. 

 

Il est possible que vous manquiez de certains nutriments. Voir notre article sur les carences les plus fréquentes.

 

« Nous sommes ce que nous mangeons ». C’est souvent vrai pour la fatigue chronique. Bien qu’il n’y ait pas de régime spécifique pour la fatigue chronique, une alimentation saine et équilibrée peut être un élément clé. (Ferreira, 2017)

 

Assurez-vous de toujours parler à votre médecin ou diététicien avant d’apporter des changements majeurs à votre alimentation ou d’ajouter des suppléments.

 

 


READ EAT

Afficher les boutons
Masquer les boutons