On fait le point sur les allergies aux cosmétiques !

 

Allergies aux fruits à coques ? Aux cacahuètes ? Ou encore au pollen ? Oui, oui, ce sont des allergies courantes. Mais saviez que nous pouvions être allergiques aux cosmétiques ? La prévalence de l’allergie aux cosmétiques est évaluée à 1% en Europe. Ce chiffre est sans doute sous-évalué du fait de la non-consultation de l’immense majorité des concernés.

 

Chacun d’entre nous a déjà fait une réaction allergique (même minime) à une crème ou un produit cosmétique. Quand l’allergie est découverte, on change rapidement de produit et puis basta ! On ne va tout de même pas épier les longues listes de composition des cosmétiques qui ont souvent des noms à dormir debout ! A travers cet article, nous allons vous aider à comprendre ces allergies un peu particulières.

 

Qu’est-ce qu’une allergie aux cosmétiques ?

 

L’allergie aux cosmétiques fait référence à toute réaction indésirable causée par un produit cosmétique. Elle peut varier de réactions cutanées très légères à des symptômes graves. La peau peut réagir immédiatement à un produit mais il faudra parfois plusieurs années d’utilisation avant que l’allergie ne survienne. Des produits capillaires aux parfums et crèmes pour la peau, vous pouvez être allergiques à tout.

 

Même ceux qui ont certaines affections cutanées (comme la rosacée) peuvent avoir une allergie à des produits cosmétiques.

 

Quels sont les signes et symptômes des allergies aux cosmétiques ?

 

Les cosmétiques provoquent souvent des dermatites de contact : la peau réagit et provoque des rougeurs et démangeaisons. Il existe deux principaux types de dermatite déclenchées par les produits cosmétiques.

 

La dermatite irritative de contact

 

Elle représente 80% de tous les cas de dermatite de contact et provoque davantage de douleurs que de démangeaisons. La réaction peut se développer en quelques minutes ou après une utilisation prolongée. Les substances irritantes les plus répandues sont les solvants, les savons agressifs ou encore certaines plantes.

 

La dermatite de contact allergique

 

La dermatite de contact allergique est une réaction du système immunitaire et est une réaction intense et sévère. Il est possible de développer une allergie dès le premier contact avec la substance ou bien après des contacts répétés.

 

Dans les deux cas, l’éruption cutanée peut aller d’une rougeur à de grandes cloques. La dermatite de contact allergique sera toutefois plus sévère.

 

Quels sont les ingrédients pouvant déclencher une allergie au maquillage ?

 

Le Règlement Cosmétique n°1223/2009 liste les 26 substances allergènes les plus connues. Ces substances doivent apparaître sur l’étiquette de votre produit cosmétique quand elles sont présentes à certains seuils dans la formule finale.

 

Les voici :

 

-Alpha-Isomethyl ionone (synthétique)

-Amyl cinnamal (synthétique)

-Amylcinnamyl alcohol (synthétique)

-Anise alcohol (naturel ou synthétique)

-Benzyl alcohol (naturel ou synthétique)

-Benzyl benzoate (naturel ou synthétique)

-Benzyl cinnamate (naturel ou synthétique)

-Benzyl salicylate (naturel ou synthétique)

-Butylphenyl methylpropional (synthétique)

-Cinnamal (naturel ou synthétique)

-Cinnamyl alcohol (naturel ou synthétique)

-Citral (naturel ou synthétique)

-Citronellol (naturel ou synthétique)

-Coumarin (naturel ou synthétique)

-Eugenol (naturel ou synthétique)

-Farnesol (naturel ou synthétique)

-Geraniol (naturel ou synthétique)

-Hexyl cinnamal (synthétique)

-Hydroxycitronnellal (synthétique)

-Hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde (synthétique)

-Isoeugenol (naturel ou synthétique)

-Limonene (naturel ou synthétique)

-Linalool (naturel ou synthétique)

-Methyl 2-octynoate (synthétique)

-Evernia prunastri (d’origine naturelle)

-Evernia furfuracea (d’origine naturelle)

 

 

Pour être plus concret (car il faut avouer que cette liste est indigeste), les ingrédients les plus à risques sont :

 

Les parfums : Il est possible de présenter des allergies au parfum et cela peut provoquer des éruptions cutanées, des éternuements, une respiration sifflante ou des maux de tête.

 

Les métaux : le zinc, le cobalt, le fer, le plomb, le mercure et l’aluminium sont largement utilisés dans les cosmétiques et les produits de soins comme le vernis à ongles, l’eye-liner, le rouge à lèvres et même le dentifrice ! Le cobalt est excessivement utilisé dans les teintures capillaires. Il est plus prudent d’utiliser du maquillage minéral.

 

Les sulfates : Les sulfates sont des agents de surface composés d’eau et d’huiles solubles qui, avec de l’eau, moussent et émulsionnent les corps gras. Ils ont une action détergente et peuvent provoquer une irritation de la peau, de la sécheresse et des éruptions cutanées.

 

Les emollients : Les émollients les plus couramment utilisés dans les soins de la peau et les produits cosmétiques sont le beurre de cacao, la lanoline, le palmitate d’isopropyle, l’isostérate, le beurre de noix de coco et le lactate de myristyle. Par ailleurs, ils ont une action adoucissante mais peuvent provoquer des allergies et favoriser les poussées d’acnés.

 

Les huiles essentielles Les huiles essentielles ont une très bonne réputation et sont souvent liés à une bonne hygiène de vie. Cependant, ils sont parfois mal tolérés et peuvent provoquer des allergies : éruptions cutanées, plaques sèches mais aussi asthme et difficultés respiratoires.

 

Comment éviter les allergies aux cosmétiques ?

 

Quelques conseils pour éviter les allergies aux cosmétiques :

 

-N’hésitez pas à vous rendre chez un allergologue pour savoir à quels ingrédients vous êtes allergique, afin que vous puissiez éviter les produits qui en contiennent.

 

Achetez des produits qui contiennent le moins d’ingrédients pour éviter toute réaction cutanée indésirable.

 

Appliquez un peu du produit sur votre avant-bras et laissez-le pendant 48 à 72 heures. Si vous ne remarquez aucune réaction cutanée, continuez à utiliser le produit.

 

Évitez d’appliquer des parfums directement sur votre peau. Vaporisez-les plutôt sur vos vêtements. Cela réduit le risque de réactions allergiques.

 

Par ailleurs, il faut faire attention aux différentes labellisations. Ci-dessous, un extrait de la « Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes » :

 

Pour vous orienter, de nombreuses applications existent telles que : QuelCosmetic, Yuka ou encore INCI Beauty. Et surtout privilégier un nombre de composants réduits !

 

Source 

 

Si vous souhaitez lire d’autres articles sur EatsPossible et en savoir plus sur le lien entre allergies et pesticides, ça se passe juste ici.

 


READ EAT

Afficher les boutons
Masquer les boutons