L’intolérance aux sulfites, trop souvent oubliée?

Conservateurs à base de souffre, les sulfites sont partout ! Faciles à repérer sur les emballages alimentaires car correspondant aux additifs allant du E220 au E228, les sulfites sont présents dans les boissons alcoolisées, la charcuterie, les condiments, les fruits secs ou encore les légumes en conserves.


L’intolérance aux sulfites entraîne des symptômes tels qu’écoulement du nez, urticaires, démangeaisons, douleurs abdominales ou encore asthme. Comme toutes les intolérances, elle n’implique pas le système alimentaire. Les sulfites sont considérés comme « allergènes majeurs » et doivent donc obligatoirement figurés sur la liste des ingrédients par une référence claire et être indiqués sur la carte des allergènes des restaurants. L’intolérance aux sulfites est essentiellement traitée par des antiallergiques antihistaminiques classiques.


Image associée
Exemple de sulfites “anhydride sulfureux” dans des abricots sechés

Sur EatsPossible, nous avons décidé de référencer cet allergène majeur car il permet à un établissement de se différencier. Proposer un vin sans sulfites, c’est aussi sublimer l’expérience d’un client déçu par l’offre traditionnelle. Client ou restaurateur, n’hésitez pas à mettre en avant cette proposition d’alternative sur notre application !