La sur-utilisation du pois dans l’agroalimentaire provoque de plus en plus d’allergies.

La sur-utilisation du pois dans l’agroalimentaire provoque de plus en plus d’allergies.

 

L’augmentation de l’utilisation de protéines de pois dans l’agroalimentaire pourrait faire augmenter drastiquement le nombre d’allergiques à cet aliment.

 

De nombreuses entreprises ont récemment lancé de nouveaux produits à base de pois afin de répondre à la demande grandissante de réduction de consommation de viande. Sous forme d’isolats de pois, ils sont aussi utilisés dans de nombreux plats cuisinés, produits diététiques, sauces etc…

 

En 2019, des médecins canadiens ont rapporté une dizaine de cas d’anaphylaxies dont l’emballage ne mentionnait pas la présence de pois dans des aliments tels que des tranches de salami ou des biscuits. Une corrélation avec l’allergie à l’arachide est très probable : 40% des personnes ayant présenté des anaphylaxies sont aussi allergiques aux arachides. On estime qu’une personne sur 20 allergique à l’arachide est également allergique aux pois.

 

Pourtant, le pois ne fait pas partie des 14 allergènes majeurs. De nombreuses associations européennes tentent de faire pression afin d’ajouter cet allergène dans la liste. D’autant qu’avec l’émergence du végétarisme et du véganisme, le marché mondial des protéines de pois pourrait être multiplié par 5 d’ici 2025.

 

L’innovation d’origine végétale pose de nombreux défis. En effet, des régimes alimentaires qui perdurent depuis des années vont être bousculés par des mutations colossales. Certains groupes d’aliments vont totalement disparaitre tandis que d’autres vont émerger en quelques années, notamment à base de plantes.

 

Ainsi, des problèmes bénins pourraient survenir tels que des troubles digestifs du fait de l’augmentation soudaine de fibres tandis que de nouvelles allergies plus ou moins graves pourraient advenir.

 

Concernant la protéine de pois, il serait pertinent que les industriels ajoutent une note telle que « les personnes présentant des allergies aux arachides et légumineuses doivent faire attention aux pois du fait d’éventuelles allergies croisées ».

 

Sources :


READ EAT

Afficher les boutons
Masquer les boutons