Interview avec Tiphaine de Matatie

 

 

Comment est venu l’idée de créer Matatie ?

 

En 2010, je suis devenue tatie pour la première fois. Nous avons découvert l’allergie de ma nièce aux œufs et cacahuètes et je suis rentrée dans le monde des allergiques comme cela. Rapidement, j’ai imaginé ses premières années d’école et les difficultés auxquelles elle allait être confrontée. C’est un gros poids sur les épaules pour un enfant.

 

J’étais en école de commerce et j’observais également la croissance du nombre d’allergiques. En 2015, j’ai commencé à réfléchir à une création d’entreprise dans ce secteur, puis je l’ai créée en 2016.

 

Je voulais concevoir un gâteau qui ressemble aux autres gâteaux mais sans les 14 allergènes majeurs et sans risque de contamination croisée.

 

 

 

Comment as-tu élaboré tes recettes ?

 

Au début, j’ai tenté seule mais c’était très difficile. Il faut être résilient. Je me suis approchée d’AgroParisTech et ils m’ont aidé à comprendre le rôle de chaque ingrédient que je souhaitais retirer : le gluten, le lait, les œufs… J’ai aussi passé un CAP Pâtisserie. J’avais le côté scientifique avec AgroParisTech et le côté pratique avec le CAP Pâtisserie. Toute l’année 2016, nous avons élaboré les recettes et fait plus de 300 essais. Si j’avais été seule, j’aurai vraiment eu beaucoup plus de mal.

 

Comment as tu fais évoluer ton offre ?

 

Au début, nous souhaitions faire des moelleux fourrés au chocolat et aux fruits. Toutefois, le fourré est très compliqué à produire à échelle industrielle. Nous avons donc commencé avec un moelleux aux pépites de chocolat. Ce fut notre base. Nous avons rapidement lancé le nature, le nature avec poudre de cacao puis le citron en ajoutant un arôme naturel. Notre dernier né est le cookie fin 2019.

 

Enfin, nous avons passé toute notre gamme en bio fin 2019. En effet, de nombreux médecins nous ont alerté du lien entre croissance des allergies et croissance des pesticides. Il nous a donc semblé évident de faire des produits bio.

 

 

Comment vois-tu l’avenir de Matatie ?

 

Notre objectif de départ est que les enfants allergiques se sentent comme les autres. Ensuite, nous nous sommes rendus compte que les produits Matatie apportaient beaucoup de joie et de soulagement aux parents. C’est un grand soulagement d’avoir une solution de repli dans le placard. Nous voulons poursuivre cet objectif : prendre soin de l’enfant allergique.

 

Si Matatie peut apporter un peu de joie et un sentiment de vivre comme les autres, nous avons gagné ! Nos objectifs futurs sont : se faire connaitre et développer la gamme.

 

Actuellement, où trouve-t-on les goûters Matatie ?

 

Tout d’abord, on trouve les goûters Matatie sur notre site internet. Nous livrons dans toute la France, en Belgique et au Luxembourg en point relais et en livraison à domicile.

 

Notre moelleux pépites et le brownie sont également présents dans les Franprix d’Ile de France. A partir du 18 mai, nous serons présents dans les magasins Leclerc d’Ile de France.

 

Quel est ta vision de l’alimentation ?

 

L’alimentation doit être synonyme de plaisir, de gourmandise et de convivialité. En France, nous avons une belle culture de l’alimentation qui apporte beaucoup de joie. Il faut garder ce lien !

 

De plus en plus de personnes ont des régimes alimentaires différents : il ne faut pas le juger mais les accepter. Et il faut vivre avec ! Dans le cas de l’allergie, il faut une énorme pédagogie.

 

A titre personnel, j’essaie de consommer des produits non transformés mais je n’hésite pas à me faire plaisir.

 


READ EAT

Afficher les boutons
Masquer les boutons