Et si on parlait du régime Paléo ?

 

Populaire dans le monde du fitness, du crossfit, des athlètes professionnels mais aussi des yogis, le régime Paléo vient de l’abréviation « Paléolithique » qui se réfère à l’époque des Néandertaliens. Ainsi, l’idée est de revenir à la façon dont nos ancêtres s’alimentaient.

 

Les adeptes du régime Paléo affirment que cette alimentation de chasseurs cueilleurs favorise une bonne santé notamment parce qu’il est dépourvu d’aliments transformés.

 

Le régime paléo est un régime riche en protéines : on y consomme de la viande, de la volaille, du poisson et des fruits et légumes à volonté. A l’inverse, les sucres raffinés, les produits laitiers, les légumineuses et les céréales sont proscrits. Voici une liste d’aliments consommables ou non dans le cadre du régime paléo :

 

Aliments acceptés : viandes, poissons, fruits de mer, œufs, huile d’olive, de noix de coco et d’avocat, fruits, légumes, graines et noix.

 

Aliments non acceptés : produits laitiers, haricots, légumineuses, céréales, sucre (sauf les fruits), sauces, condiments, céréales, certaines huiles végétales (mélangées, canola, soja, pépins de raisin, coton), édulcorants artificiels, graisses trans et aliments transformés.

 

Les boissons sucrées et l’alcool sont quant à elles interdites. Le café et le thé sont autorisés mais il ne faut pas ajouter de sucre ni de lait.

 

Le régime Paléo n’impose aucune quantité. Il est donc important d’éviter de faire des excès de viande rouge et de consommer des viandes de bonne qualité. En effet, un régime Paléo doit être accompagné d’une sélection d’aliments sains. Ainsi, il faudra privilégier le bio. L’agence Française Santé Publique France préconise de ne pas consommer plus de 500 grammes de viande par semaine pour prévenir du cancer du côlon. Il est donc important de ne pas dépasser cette limite.

 

Les effets sur la santé du régime Paléo sont extrêmement discutés.

 

Tout d’abord, de nombreuses études montrent que le régime Paléo peut aider à perdre du poids.

 

Par ailleurs, il pourrait réduire le cholestérol  et améliorer la santé cardiaque.

 

Toutefois, d’autres études ne confirment pas ces bienfaits. Il est difficile d’établir si c’est le régime Paléo qui permet ces éventuels bienfaits ou si c’est la baisse de la consommation d’aliments ultra transformés. En effet, on sait qu’une augmentation de 10% de ce type d’aliments est associée à une augmentation de 10% des risques de développer un cancer.

 

Le régime Paléo est déconseillé aux personnes ayant des carences en vitamine D, en calcium et en iode. Comme tout régime, le régime Paléo doit être suivi par un diététicien ou un nutritionniste.

 

Enfin, le régime Paléo repose sur une vision contestée. Tout d’abord, l’environnement des Néandertaliens étaient très différents du notre : ils couraient toute la journée et avaient une espérance moyenne de vie de 40 ans. Aussi, l’immense majorité des aliments consommés, même faisant partie du régime Paléo, n’était pas disponible à l’époque : ainsi, « il n’y avait pas d’oranges ; les bananes étaient si petites et remplies de tant de graines qu’elles nous paraîtraient aujourd’hui non comestibles. () ». 

 

Si vous voulez découvrir les FODMAP, découvrez notre article à ce sujet.

 


READ EAT

Afficher les boutons
Masquer les boutons