Comment voyager lorsqu’on est allergique, intolérant ou avec un régime spécial ?

-Dans l’avion, il faut se méfier des personnes consommant des produits allergènes et se tenir écarté ou changer de place si il le faut. Il n’est pas conseillé de consommer un repas dans l’avion, même s’il est spécialement conçu pour les allergiques. Afin que tout risque soit éradiqué, préparer sa nourriture semble le plus raisonnable.

 

– Il ne faut évidemment surtout pas oublier les médicaments curatifs : corticoïdes et piqures d’adrénaline avec leur mode d’emploi respectif (en ayant vérifié la date de péremption) et une ordonnance.

 

-Dans un pays étranger, il est conseillé de se munir d’un document indiquant les allergies et les intolérances dans la langue du pays. Aujourd’hui, une grande majorité des états connaissent ces maladies.

 

– Si il est possible, concevoir des plats maisons et préparer des bocaux au préalable avec des aliments consistants si le risque est trop important.

 

– Si le lieu de vacances n’est pas localisé à proximité d’une ville ou d’un centre de soin, il est conseillé de se munir d’aliments bruts à faire cuire dans l’eau (riz, pâtes, autres céréales selon les allergies ou intolérances). Ces aliments sont nourrissants et donnent un sentiment de satiété. Par ailleurs, ils sont légers et faciles à transporter.

 

-Nous avons découvert un site intéressant récemment : il s’agit d’Allergy Travelshttps://allergytravels.com/.

 

Il s’agit d’un site internet qui recense des commentaires utilisateurs sur des pays et compagnies aériennes en termes d’allergies et intolérances: un site qui a vocation à se développer et qui peut être très intéressant. Il est uniquement en anglais pour le moment.

 

PS : Voyager est également un merveilleux moyen de tisser des liens affectifs. En cas de contacts physiques, faire attention à que l’autre personne n’ait pas consommé un allergène. Il serait dommage de faire un choc anaphylactique dans une si belle situation.