Comment parler aux enfants des allergies alimentaires ?

 

Ma mère me raconte souvent : « quand tu as été diagnostiqué, ce fut vraiment difficile ». Les médecins n’étaient pas forcément pédagogues et il a fallu nous créer une vie un peu différente. Elle a très rapidement su me parler des allergies alimentaires. Vivre avec des allergies alimentaires implique un chemin de vie un peu particulier. Ainsi, il est nécessaire de développer les capacités d’adaptation de l’enfant. Et la façon dont sont présentées les allergies alimentaires est TRES IMPORTANTE : il ne faut pas plonger l’enfant dans l’anxiété mais dans la vigilance.

 

Précisez bien ce que l’enfant peut et ne peut pas consommer

 

Il est nécessaire de définir ce qui est interdit et ce qui ne l’est pas. Les termes génériques type « arachides », « fruits à coque » ou bien « protéines de lait de vache » ne sont pas assez précis et compréhensibles pour un enfant. Il est donc important de créer une liste d’aliments interdits. Si l’enfant est trop jeune, une copie plastifiée de tous les aliments interdits que l’enfant garde en permanence peut être réalisée. Cette liste peut également être réalisée si l’enfant est plus âgé. On est jamais trop prudent ! Les enfants ont besoin d’un cadre. Etre précis et rigoureux est une étape indispensable à l’acceptation de l’allergie.

 

Evitez de transmettre votre peur

 

En tant que parents, il est tout à fait compréhensible que l’allergie vous terrifie. Ainsi, il est important de bien informer son enfant. Il est fort probable que votre enfant soit déjà traumatisé par le chemin vers le diagnostic. Il faut toutefois qu’il entretienne une relation saine avec l’alimentation. Même si certains aliments sont un poison, il ne faut pas qu’il considère l’alimentation comme un ennemi. Encore une fois, l’explication et la raison doivent surpasser l’anxiété.

 

Soyez empathique

 

La transition vers une alimentation excluant certains aliments peut être traumatisante. Le fait de parler avec empathie des allergies alimentaires préservera mieux l’enfant des troubles psychologies entrainés par l’allergie. Malgré la colère, la frustration et le sentiment d’insécurité que votre enfant pourra ressentir, il faudra le rassurer en lui indiquant que vous êtes là pour lui et vous le serez durant toutes les étapes de sa vie.

 

Encouragez la prise de parole

 

Votre enfant devra pouvoir apprendre à s’exprimer assez rapidement pour signifier ses allergies alimentaires, notamment hors du cadre familial. Ceci est particulièrement difficile si l’enfant est timide et a la crainte de s’exprimer en public. Il est nécessaire de rappeler régulièrement que la communication est indispensable pour assurer sa sécurité. Encouragez-le à parler ouvertement et préparez même des mises en situation.

 

Faîtes lui savoir qu’il n’est pas seul

 

Une allergie alimentaire peut parfois provoquer un sentiment d’isolement chez l’enfant. Il existe une véritable communauté d’allergiques alimentaires qui peut aider les enfants à se sentir mieux inclus dans le monde qui les entoure. Apprenez à vous cultiver sur le sujet et à en faire profiter votre enfant. Ainsi, il sera très probablement intéressé de connaitre les raisons de l’allergie (bien qu’on ne les connaisse pas exactement, on sait quand même que c’est un cumul de prédispositions et de facteurs environnementaux). Comme l’écrit un célèbre auteur russe, « la connaissance est toujours un butin ».

 

 


READ EAT

Afficher les boutons
Masquer les boutons