Comment et par quoi remplacer le sucre ?

 

Que ce soit par souhait de supprimer le sucre pour maigrir, pour un diabète de type 2 ou encore pour suivre un régime alimentaire particulier, de nombreuses options existent. Nous allons tenter de démêler le vrai du faux et de distinguer les substituts sains et non sains.

 

Faut-il utiliser des édulcorants artificiels ?

 

Avec des apports caloriques particulièrement faibles et des taux de sucre très bas, les édulcorants artificiels peuvent sembler idéal pour les personnes diabétiques. Mais des recherches récentes montrent que ces faux sucres favorisent le diabète en perturbant la flore intestinale. En effet, les édulcorants artificiels provoquent la diminution de la population de la bactérie Butyrivibrio qui aide à contrôler la glycémie. Les principaux édulcorants artificiels sont les suivants : l’aspartame, la saccharine et le cyclamate.

 

Ils existent toutefois d’autres alternatives au sucre dont nous allons parler dans cet article :

 

La Stévia :

 

La stévia est un édulcorant hypocalorique qui possède des propriétés antioxydantes et antidiabétiques.

 

Contrairement aux édulcorants artificiels et au sucre, la stévia régule le taux de glucose et augmente sa tolérance. Elle n’est pas artificielle car issue d’une plante verte d’Amérique du Sud de la famille des Astéracées.

 

La Stevia stabilise la glycémie, régule la tension artérielle et a un index glycémique de 0.

 

La meilleure façon de consommer de la stévia est de cultiver la plante vous-même et d’utiliser les feuilles entières pour sucrer les aliments.

 

Le Monk Fruit :

 

Le Monk Fruit appelé aussi Fruit du Moine a un pouvoir sucrant 300 fois plus important que le sucre et est originaire d’Asie du Sud. Il est utilisé en médecine traditionnelle pour traiter le diabète, les maladies inflammatoires ainsi que l’obésité. Il ne contient aucune calorie.

 

Il n’est pas encore commercialisé en Europe mais devrait être autorisé à partir de 2021.

 

Le sirop d’agave : 

 

Il a un pouvoir sucrant bien supérieur au sucre et contient moins de calories (350 calories pour 100 grammes contre 400 pour le sucre blanc) et possède un index glycémique beaucoup plus faible que le sucre (15 contre 70 pour le sucre). Il est essentiellement composé de fructose, un sucre présent dans les fruits.

 

Le sucre de coco : 

 

Issu de la fleur du cocotier, le sucre de coco contient des vitamines et de minéraux en quantité bien plus importante que dans le sucre blanc. Il apporte toutefois à peu près le même nombre de calories que le sucre blanc et un index glycémique assez proche (54 contre 70 pour le sucre).

 

Le sucre de dattes : 

 

Obtenu par le broyage et tamisage de dattes séchées, le sucre de dattes conserve les fibres et minéraux du fruit. Son pouvoir sucrant est plus important que le sucre blanc, ce qui permet d’en mettre moins. Il a toutefois un index glycémique proche de celui du sucre (68 contre 70 pour le sucre).

 

 

 

Pourquoi les édulcorants artificiels sont-ils mauvais pour les personnes atteintes de diabète ?

 

Certains édulcorants artificiels se prétendent « sans sucre » ou « adaptés aux diabétiques », mais la recherche suggère que ces sucres ont en fait l’effet inverse.

 

En effet, le corps réagit aux édulcorants artificiels différemment du sucre ordinaire. Le sucre artificiel perturbe le cerveau et envoie des signaux disant de manger plus, en particulier plus d’aliments sucrés. Ainsi, une étude de 2016 a montré que les personnes de poids normal qui mangeaient des édulcorants artificiels étaient plus susceptibles de souffrir de diabète que les personnes en surpoids ou obèses.

 

Une autre étude de 2014 a révélé que ces sucres, tels que la saccharine, peuvent modifier la composition de vos bactéries intestinales. Ce changement peut provoquer une intolérance au glucose, qui est la première étape vers le syndrome métabolique et le diabète chez l’adulte.

 

Qu’en est-il des alcools de sucre ?

 

Les alcools de sucre se trouvent naturellement dans les plantes et les baies. Ils sont toutefois créés par synthèse.

 

Les alcools de sucre sont toujours des glucides. Ils peuvent encore augmenter la glycémie, mais pas autant que le sucre ordinaire.

 

Les alcools de sucre les plus courants sont les suivants :

 

L’erythritol

Le xylitol

Le sorbitol

Le lactitol

L’isomalt

Le maltitol

 

Les alcools de sucre sont souvent synthétiques, similaires aux édulcorants artificiels. Mais ces deux classifications des alternatives au sucre ne sont pas les mêmes. Les alcools de sucre sont différents car ils :

 

-peuvent être métabolisé sans insuline

-sont moins sucrés que les édulcorants artificiels et le sucre

-peuvent être partiellement digéré dans l’intestin

-n’ont pas l’arrière-goût des édulcorants artificiels

 

La recherche suggère que les alcools de sucre peuvent remplacer suffisamment le sucre. Mais les rapports indiquent également que cela ne jouera pas un rôle significatif dans la perte de poids. Vous devez traiter les alcools de sucre de la même manière que le sucre et limiter votre consommation.

 

Les alcools de sucre sont également connus pour produire des effets secondaires tels que des gaz, des ballonnements et des malaises abdominaux. Cependant, l’érythritol est généralement mieux toléré.

 

Vous aussi réduisez votre apport en sucres ? Racontez-nous votre parcours.

 

Connaissez-vous le reportage « Un monde obèse » sur ARTE. Découvrez notre article à ce sujet. 

 

 

Sources:

Question d’Actu

Healthline

La Nutrition .fr

LinkingHub

 

 

 

 


READ EAT

Afficher les boutons
Masquer les boutons