4 carences nutritionnelles fréquentes.

 

De nombreux nutriments sont essentiels à une bonne santé.

 

Bien qu’il soit possible d’en obtenir la plupart à partir d’une alimentation équilibrée, le régime occidental est de plus en plus pauvre en nutriments importants.

 

  • La carence en fer ou l’anémie ferriprive

 

Le fer est un minéral essentiel.

 

Le fer est un composant des globules rouges, dans lequel il se lie à l’hémoglobine et transporte l’oxygène vers les cellules.

 

Les deux types de fer sont les suivants :

 

Le fer héminique : il est très bien absorbé et ne se trouve que dans les aliments d’origine animale, notamment la viande rouge.

 

Le fer non héminique : il est moins bien absorbé et se trouve dans les végétaux et les produits laitiers.

 

La carence en fer touche 30% de la population mondiale. Les végétariens et végétaliens ont un risque accru de carence en fer, ne consommant que du fer non héminique. (OMS, 2020)

 

Les symptômes de la carence en fer sont de la fatigue, un système immunitaire affaibli et une altération de la fonction cérébrale. (Top Santé, 2020)

 

Voici les meilleures sources de fer :

 

Les meilleures sources de fer héminique sont la viande rouge, les abats, les fruits de mer et les sardines en conserve.

 

Les meilleures sources de fer non héminique sont les haricots, les graines de sésame et de courge ainsi que les brocolis, choux frisés et les épinards.

 

N’abusez pas des compléments alimentaires car trop de fer est nocif. Et petit conseil : n’hésitez pas à allier fer et vitamine C. Cette dernière facilite son absorption. (Daguerre, 2020)

 

  • La carence en iode 

 

L’iode est un minéral essentiel pour la fonction thyroïdienne et la production d’hormones thyroïdiennes.

 

Les hormones thyroïdiennes contribuent à la production d’énergie et de chaleur, au bon fonctionnement du système nerveux et à l’entretien des os.

 

La carence en iode touche environ 2 milliards d’individus, soit plus d’un quart de l’humanité. Le symptôme le plus courant d’une carence en iode est une hypertrophie thyroïdienne et peut entrainer une augmentation de la fréquence cardiaque, un essoufflement et une prise de poids. Chez les enfants, elle peut provoquer un retard mental et des anomalies de développement. (Châtelain, 2019)

 

Les meilleures sources d’iodes sont certaines algues comme le varech qui est un super aliment très riche en iode, le poisson, les produits laitiers et les œufs.

 

Le sel de table est très souvent enrichi en iode, ce qui réduit considérablement le risque de carence en iode en France.

 

  • La carence en vitamine D

La vitamine D permet d’absorber le calcium et le phosphore du corps et joue un rôle essentiel dans la minéralisation des os. Elle active l’immunité et a notamment été préconisée par l’Académie Nationale de Médecine pour aider, en complément des traitements, à la guérison du COVID 19.

 

Les adultes déficients en vitamine D peuvent présenter une faiblesse musculaire, une perte osseuse et un risque accru de fractures. Chez les enfants, cette carence peut provoquer des retards de croissance. Par ailleurs, la carence en vitamine D peut réduire la fonction immunitaire et accroitre le risque de cancer. (Bjarnadottir, 2019)

 

La vitamine D est produite lors de l’exposition au soleil. Ainsi, les pays avec des périodes d’ensoleillement courtes sont plus susceptibles de souffrir de cette carence.

 

Bien que très peu d’aliments contiennent des quantités importantes de vitamine D, les meilleures sources alimentaires sont l’huile de foie de morue, les poissons gras et les jaunes d’œufs. (Lappe, 2011)

 

 

 

 

  • La carence en vitamine B12

 

La vitamine B12, également connue sous le nom de cobalamine, est une vitamine soluble dans l’eau et essentielle pour la formation de sang, ainsi que pour la fonction cérébrale et nerveuse. (Bjarnadottir, 2019)

 

Le corps est incapable de produire de la vitamine B12 : ainsi, cette vitamine doit émaner de l’alimentation ou de suppléments.

 

La vitamine B12 ne se trouve qu’en quantités suffisantes dans les aliments d’origine animale, bien que certains types d’algues puissent en fournir de petites quantités. Par conséquent, les personnes qui ne mangent pas de produits d’origine animale courent un risque accru de carence.

 

Les meilleures sources alimentaires de vitamine B12 sont les fruits de mer, les abats, la viande, les œufs et les produits laitiers.

 

Ainsi, il est possible de manquer de nombreux nutriments.

 

Les enfants, les personnes âgées ainsi que les végétariens et les végétaliens semblent être les plus exposés au risque de carences.

 

La meilleure façon de prévenir les carences est de suivre une alimentation équilibrée. Cependant, des suppléments peuvent être nécessaires pour ceux qui ont des régimes alimentaires restrictifs. 

 

 


READ EAT

Afficher les boutons
Masquer les boutons