4 antihistaminiques naturels

 

« Atchoum !

Ah toi aussi t’es allergique au pollen ?

Oui, j’en peux plus, mes yeux me piquent et j’ai mal à la tête. »

 

Chaque année, les pollens bouleversent le quotidien de 20% des enfants et 30% des adultes français selon l’ANSES. 

 

Et mauvaise nouvelle ! Le changement climatique et nos émissions de CO2 augmentent la quantité de pollens présents dans l’air. Par ailleurs, les vagues de chaleur fréquentes au printemps permettent aux plantes allergisantes de fleurir dans d’excellentes conditions. Ce réchauffement climatique favorise également le développement de plantes telles que l’ambroisie qui provoque des rhinites sévères. La pollution est aussi un facteur de risque et exacerbe les réactions allergiques.

 

Alors, évidemment, il y a la solution des médicaments antihistaminiques : Xyzall, Aerius etc… Mais savez-vous qu’il existe également des antihistaminiques naturels ?

 

La Vitamine C

 

La Vitamine C a une action antiallergique et antihistaminique. En effet, elle bloque la sécrétion de l’histamine. Selon une étude américaine, le Vitamine C à forte dose réduit les symptômes liés aux allergies.
Privilégiez les sources de Vitamine C fraiches car les fruits et légumes perdent de leur teneur après avoir été exposés à l’air ou transformés. Puis, il est important de savoir que l’orange n’est pas la seule source de vitamine C ! Les cassis, les poivrons rouges, les kiwis, les fraises, les brocolis ou encore les ananas ont également des teneurs importantes.

 

 

La quercétine

 

La quercétine est un flavonoïde, une molécule très réputée pour ces vertus antioxydantes. Selon cette étude, la quercétine régule à la baisse la production d’histamine.

 

Les câpres, les oignons et les pommes de terre sont les aliments qui contiennent le plus de quercétine. Toutefois, il convient de prendre des compléments alimentaires pour avoir des effets probants. Combinés à des antihistaminiques, la quercétine permet d’atténuer les symptômes de l’allergie.

 

 

L’ortie

 

Intéressant de noter que cette plante qui provoque de l’urticaire et des démangeaisons en injectant notamment de l’histamine est aussi un anti histaminique.

 

L’extrait de feuille d’orties est un excellent remède contre les allergies. Cette étude démontre que l’ortie a une action anti histaminique puissante

 

 

La broméline

 

Groupe d’enzymes présentes dans l’ananas, la broméline est réputée pour ses vertus anti allergiques. Deux études (Guo, R. and others, 2006), (Kelly, G. 1996) ont démontré que la broméline étaient efficaces dans le traitement de la rhinite allergique.

 

La broméline se trouve également en compléments alimentaires. Evidemment, il est déconseillé de consommer de la broméline en cas d’allergie à l’ananas

 

 

Il est nécessaire d’informer votre médecin en cas de prises de suppléments alimentaires même s’ils sont disponibles sans ordonnance. En effet, les anti histaminiques naturels cités au-dessus sont relativement sûrs et leur efficacité a été prouvé par des études mais certains autres pourraient avoir des effets néfastes en interagissant mal avec d’autres médicaments. Par ailleurs, il faut faire attention si vous êtes enceinte ou allaitez. Nous n’avons pas le recul nécessaire.

 

Par ailleurs, les antihistaminiques pharmaceutiques sont sûrs et ne présentent que très peu de risques.  

 

Adopter une approche holistique de la santé ne se limite pas à prendre des antihistaminiques naturels en cas d’allergies saisonnières. Il est indispensable d’éviter les allergènes chaque fois que vous le pouvez et de maintenir une bonne santé générale.

 


READ EAT

Afficher les boutons
Masquer les boutons