10 grands mythes en nutrition

Chaque jour sur les réseaux sociaux, nous sommes confrontés à pléthore d’articles sur la nutrition. Malheureusement, de nombreuses informations entretiennent des idées préconçues souvent erronées.

 

Nous vous dévoilons 10 grands mythes liés à la nutrition.

 

1.La perte de poids se résume par le nombre de calories ingérées et dépensées

 

La création d’un déficit calorique est bien évidemment important pour perdre du poids. Toutefois, d’autres variables interviennent dans la perte de poids. Par exemple, les déséquilibres hormonaux, les problèmes de santé comme l’hypothyroïdie, la prise de certains médicaments ou alors la génétique.

 

Par ailleurs, la focalisation sur l’apport calorique des aliments n’est pas la bonne méthode. Il faut regarder avec la plus grande attention leur valeur nutritive.

 

Mieux vaut créer un régime alimentaire équilibré avec quelques aliments riches en calories et riches en nutriment. Se nourrir uniquement d’aliments pauvres en calories est une erreur.

 

2.Les aliments riches en graisses sont malsains

 

C’était la doxa des années 70. Les aliments riches en graisses ne sont pas bons pour la santé. Le mythe tend à s’éteindre ces dernières années (et tant mieux) mais reste toutefois tenace.

 

Les graisses sont essentielles au bon fonctionnement de l’organisme. Les régimes faibles en matières grasses ont été associés à un risque accru de problèmes de santé. De plus, les régimes faibles en graisses se révèlent inefficaces.

 

Il faut toutefois choisir ses graisses et privilégier les « bons gras ». Les graisses néfastes sont les huiles partiellement hydrogénées issues de processus industriels. Il faut également modérer sa consommation d’acides gras saturés sans toutefois les éliminer (beurre, crème, graisses animales).

 

Sources

Sources

 

3.Bannissons le sucre et remplaçons-le par des édulcorants

 

L’intérêt croissant pour les aliments faibles en calories, faibles en glucides et sans sucre a conduit à une augmentation des produits contenant des édulcorants.

 

Bien qu’ils ne soient pas caloriques, ces édulcorants contribuent à la dérégulation de la flore intestinale et ne seraient pas utiles pour maigrir. Au contraire, en trompant le système digestif et en suscitant l’impression d’avoir faim, les édulcorants favoriseraient la prise de poids.

 

Sources

 

4.La pomme de terre n’est pas un aliment sain

 

Souvent considérée comme mauvaise pour la santé, la pomme de terre est parfois évincée de différents régimes alimentaires.

 

Pourtant, elle est très nutritive et contient de la vitamine C, B6, du potassium, du magnésium, du phosphore… Et elle n’est pas si calorique : 75 calories pour 100 grammes cuites à l’eau.

 

Par ailleurs, elle est copieuse, source de glucides et contribue au sentiment de satiété. Dégustez-les au four, rôtis, à l’eau, non frites (on en parle dans cet article).

 

5.Les smoothies et jus de fruits sont bons pour la santé

 

Les jus de fruits et smoothies sont la plupart du temps riches en nutriments et sont un excellent moyen d’augmenter ses apports en vitamines, minéraux et antioxydants.

 

Pourtant, une grande majorité des jus et smoothies vendus en magasins sont bourrés de sucres et de calories. Il faut porter une grande attention à des jus et smoothies industriels.

 

 

6.Il faut éviter les œufs car ils contiennent du cholestérol

 

Sans fondement, les œufs ont mauvaise réputation. Pourtant, de nombreuses études montrent que les œufs ne contribuent pas significativement à un taux de cholestérol élevé.

 

Les œufs sont une belle source de nutriments et contiennent du zinc, du fer, des antioxydants ou encore de la vitamine D. Le meilleur moyen de surveiller son cholestérol est de surveiller les graisses saturées de son alimentation.

Sources

 

7.La margarine est meilleure pour la santé que le beurre

 

Le beurre et la margarine contiennent environ la même quantité de calories. La margarine est fabriquée à base de graisses végétales tandis que le beurre est à base de lait cru.

 

Certaines margarines sont en fait beaucoup plus malsaines que le beurre. En effet, elles contiennent des gras trans dont l’huile de palme, plus néfastes que les matières grasses du lait que contient le beurre.

 

8.Les aliments faibles en gras et diététiques sont des alternatives saines

 

Ces dernières années, il y a eu un développement exponentiel de produits étiquetés « régime », « léger », « faibles en gras ». Souvent, ces produits sont très transformés et ne conviennent pas à une alimentation saine.

 

Le gras et le sucre sont souvent remplacés par des conservateurs et sels ajoutés. L’apparition du Nutriscore permet de détecter les bons et mauvais produits mais cet étiquetage est malheureusement facultatif.

Source

 

9.Les aliments crus sont meilleurs pour la santé que les aliments cuits

 

Tout d’abord, il est vrai que chauffer les aliments peut détruire certains nutriments. Certaines vitamines sont solubles dans l’eau : ainsi, lorsqu’on les cuit à l’eau, on jette l’eau de cuisson en même temps que les vitamines. Cependant, si on fait bouillir les légumes et que l’eau est gardée pour faire une soupe, les bienfaits sont conservés.

 

D’autre part, certains nutriments sont plus biodisponibles lorsqu’ils sont cuits. Par exemple, le lycopène, antioxydant de la tomate, augmente avec la cuisson.

 

Sources

Sources : Miglio C et al. Effects of different cooking methods on nutritional and physicochemical characteristics of selected vegetables. J Agric Food Chem. 2008;56(1):139-47.

Sources

 

10.Les troubles du comportement alimentaire ne concernent que les femmes

 

L’anorexie, la boulimie ou encore l’hyperphagie sont appelés « trouble du comportement alimentaire » désignent des perturbations du comportement alimentaire. Bien qu’il soit vrai de dire que les femmes sont plus à risque de souffrir de troubles alimentaires, on estime que les hommes représentent de 10 à 25 % des cas d’anorexie et de boulimie ainsi que 40% des cas d’hyperphagie.

Sources


READ EAT

Afficher les boutons
Masquer les boutons